dégagement


dégagement

dégagement [ degaʒmɑ̃ ] n. m.
• 1465; de dégager
1Action de dégager (ce qui est en gage). Dégagement d'effets déposés au mont-de-piété. Fig. Dégagement d'une parole, d'une promesse : action d'obtenir que la parole, la promesse soient rendues.
Spécialt (1958 polit.) Pour un État, Fait de se libérer d'engagements contractés envers un autre État. désengagement.
2Action de faire sortir, de libérer. Dégagement des blessés ensevelis sous les décombres. Escr. Action de dégager le fer. Méd. Dans un accouchement, Ensemble des processus qui permettent le passage du fœtus au niveau du détroit inférieur et de l'orifice vulvaire. Dégagement de la tête.
3Action de dégager ce qui embarrasse, obstrue. Dégagement de la voie publique. déblaiement. Sport Action de dégager la balle. Dégagement au pied, au poing (football). Dégagement en touche (rugby, football).
4Partie d'un appartement qui sert de passage, de communication d'une pièce à une autre. corridor, couloir.
Espace libre. Il y a un grand dégagement devant notre maison. Dégagement d'un véhicule au-dessus du sol (garde au sol).Ch. de fer Voie de dégagement : voie de garage. — Itinéraire de dégagement. délestage.
Espace laissé libre pour le rangement (placard, réduit).
5Action de sortir, de se dégager. émanation, production , sortie. Dégagement de gaz carbonique, de vapeur. Réaction chimique qui se fait avec dégagement de chaleur.
⊗ CONTR. Engagement, dépendance; absorption.

dégagement nom masculin Action de retirer d'un organisme, d'une institution ce qui y a été engagé, action de le dégager : Le dégagement d'une montre au mont-de-piété. Action de déblayer un lieu, d'en enlever ce qui l'encombre, l'embarrasse : Le dégagement d'une voie. Fait de libérer quelqu'un ou quelque chose qui est couvert, bloqué, écrasé par quelque chose ; action de l'enlever du lieu où il se trouve : Le dégagement de vestiges préhistoriques par des archéologues. Fait de se dégager, en parlant d'un gaz, d'une odeur, etc. : Un dégagement de vapeur. Action de se dégager de quelque chose, d'une promesse, d'un engagement militaire : Politique du dégagement en Afrique. Dans une habitation, communication établie d'une pièce à une autre ou entre l'intérieur et l'extérieur ; espace libre permettant d'aller et venir librement. Action d'envoyer le ballon loin de son but ou de sa ligne de but, notamment au football ou au rugby. Aéronautique Séparation d'un avion du groupe avec lequel il volait en formation. Médecine Temps terminal de l'accouchement, au cours duquel le fœtus franchit le détroit inférieur du bassin et l'orifice vulvaire. ● dégagement (expressions) nom masculin Couloir de dégagement, couloir de circulation réservé dans certaines rues des villes à certains véhicules. Voie, itinéraire de dégagement, route, itinéraire prévu pour alléger le trafic, débloquer les embouteillages. Dégagements de secours, ensemble des moyens mis à la disposition des personnes pour leur permettre de gagner rapidement l'extérieur d'un local en cas de sinistre. Dégagement des cadres, réduction délibérée de l'effectif des cadres dans la fonction publique. Dégagement instantané, violent dégagement de gaz (grisou ou gaz carbonique), qui se fait de façon presque explosive dans un avancement de galerie ou dans un chantier au charbon. ● dégagement (synonymes) nom masculin Action de déblayer un lieu, d'en enlever ce qui l'encombre...
Synonymes :
- déblaiement
Fait de se dégager , en parlant d'un gaz, d'une...
Synonymes :
- échappement
- émanation

dégagement
n. m.
d1./d Action de dégager des objets gagés.
d2./d Action de dégager ce qui est encombré; son résultat.
d3./d Passage facilitant la circulation. Couloir de dégagement.
|| TRANSP Itinéraire de dégagement, qui permet de résorber ou d'éviter un embouteillage.
d4./d Fait de se dégager (en parlant d'un fluide).
CHIM Dégagement de chaleur ou dégagement calorifique: production de chaleur lors d'une réaction.
d5./d SPORT Action de dégager, au rugby, au football.
d6./d OBSTETR Dernier temps de l'accouchement.

⇒DÉGAGEMENT, subst. masc.
A.— [Correspond à dégager I A] Action de retirer ce qui est en gage :
1. En vérité, elles étaient aussi ahuries que des ministres un jour d'audience, ou des employés du mont-de-piété quand une fête nationale autorise les dégagements gratuits.
BAUDELAIRE, Petits poèmes en prose, Les Dons des fées, 1867, p. 96.
Emploi fig. Action de dégager sa parole. Rangerez-vous alors tout le dégagement De la foi temporelle hors de son premier gage (PÉGUY, Ève, 1913, p. 747).
B.— [Correspond à dégager II B et C]
1. Action de retirer ou d'extraire ce qui est engagé dans ou sous quelque chose. Faciliter (...) le dégagement de l'étrave (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 52).
a) En partic.
FIN. Action de retirer un capital, de réaliser une action. La liquidation de fin de mois qui a provoqué quelques dégagements (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 5, col. 6-7).
SP. (Jeux de ballon). Action du joueur qui lance la balle loin de son camp; résultat de cette action. Il déblaya son camp par des dégagements de 40 mètres (Le Miroir des sports, 26 janv. 1937). (Ski). ,,Technique de ski consistant en un petit saut à pieds joints, pendant lequel les jambes sont repliées sous le corps, ce dernier restant en position intermédiaire`` (GAUTRAT Ski 1969). Dégagement partiel, total. Attesté ds ROB. Suppl. 1970.
VÊT. Mise en valeur d'une partie du corps par un vêtement approprié. Ce dégagement de torse [chez une femme à la taille de guêpe] (BARB. D'AUREV., Memor. 2, 1839, p. 384).
b) Emplois spéc.
ART MILIT. Action de tirer de sa position critique une personne, une troupe, une région. Une offensive de dégagement au profit du 15e corps d'armée (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. 56).
ESCR. Action de dégager le fer. Synon. dégagé. Les ressources de l'escrime : feintes, surprises, dégagements (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 350).
LÉGISL. (milit. et p. ext. civile). Dégagement des cadres. Licenciement des cadres en excédent :
2. Une loi de dégagement des cadres indique dans quelles conditions peut intervenir le licenciement d'office ou sur demande du personnel d'active, et les compensations ou avantages accordés au personnel ainsi licencié prématurément par rapport aux dates prévues initialement par le statut. Les lois de dégagement des cadres interviennent généralement dans les périodes de crise d'après guerre.
LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 137.
SYLVIC. Dégagement de semis. ,,Suppression de toute la végétation adventice ou concurrente qui gêne les semis naturels ou les plants introduits d'essences précieuses`` (PLAIS. 1969). Synon. vieilli nettoiement :
3. La plupart de ces plantes concurrentes se développant plus vite que les semis de l'essence précieuse parviendraient à les étouffer si l'on n'intervenait pas artificiellement, pour les dégager de leur emprise. Cette opération porte le nom de dégagement de semis.
COCHET, Culture, aménagement et amélioration des bois, 1963, p. 63.
2. Action de débarrasser un lieu, notamment un passage, de ce qui l'obstrue. Le dégagement de la voie publique (Ac. 1835-1932). Permettre le dégagement des machines [dans les gares terminus] (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p. 273).
MÉDECINE
♦ Action de débarrasser un organe ou une partie du corps. La maladie suit son cours chez Léon, mais avec un dégagement du cerveau (GONCOURT, Journal, 1896, p. 974).
OBSTÉTRIQUE. ,,Passage de la tête du fœtus par le détroit inférieur de la vulve`` (Méd. Psychanal. 1971).
3. Domaines de la constr. de l'aménagement de l'environnement
a) Partie d'une construction, surtout d'un appartement, qui permet le passage d'une pièce à une autre ou qui est utilisée comme lieu de rangement. Les loges du Vatican? Quel admirable moyen de dégagement pour un palais! (STENDHAL, Prom. Rome, t. 2, 1829, p. 289). Quantité de salons (...) sans compter les petits appartements de dégagement (FLAUB., Corresp., 1865, p. 168). Les décors [au T.N.P.] volent dans les cintres ou filent dans les dégagements (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p. 69) :
4. J'allais me retirer : « Restez, me dit-il, j'attends quelques originaux qui sont bons à connaître; vous pouvez vous donner le plaisir de les voir poser et de les entendre, en passant dans ce cabinet, d'où vous serez le maître de sortir quand bon vous semblera par la porte de dégagement qui donne sur le petit escalier... »
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 123.
Rem. Comme le suggère l'ex. qui précède, dégagement présente souvent encore au XIXe s. la connotation dérobé, secret.
b) Espace aménagé pour favoriser la circulation. Parkings périphériques, autoroutes de dégagement ou tangentielles (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 361).
c) Espace libre offrant un large panorama. Zones favorisées (...) assurées de vues et de dégagements gracieux sur des perspectives paysagistes (LE CORBUSIER, Charte Ath., 1957, p. 19).
4. Au fig. et p. métaph.
a) Détachement des contingences matérielles. Anton. engagement :
5. Une spiritualité du dégagement est un complément indispensable de la spiritualité de l'engagement. Si ambiguë soit la voix multiple de Gide, on ne saurait oublier qu'elle balbutie avec ferveur cet évangile du dégagement, si proche de l'évangile de la montagne.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 303.
b) Naissance, épanouissement :
6. Des tempéraments brillants, ardents, pleins de promesses, annonçant le dégagement futur d'une personnalité, allaient, comme Chassériau, de l'ombre d'un maître à l'ombre d'un autre...
GONCOURT, Manette Salomon, 1867, p. 13.
c) [Correspond à dégager I C] Mise en forme. Ce pénible dégagement d'idées indistinctes (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 65).
C.— [En parlant d'un gaz, d'une chaleur, d'un parfum; correspond à dégager II] Fait de se produire, de se dégager. Dégagement de calories, de chaleur. Le dégagement d'une fumée noire, qui encrasse les objets (FARAL, Vie temps St Louis, 1942, p. 162).
Au fig. Émanation, explosion, dégagement de comique (BAUDEL., Curios. esthét., 1867, p. 182).
Rem. Une accept. récente et fam. de dégagement « bal, fête » est attesté par GILB. 1971; on ne la rencontre pas ds les dict. gén. ni ds la documentation.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1330 « manquement à un engagement? action de prendre gage? » (Archives du Nord, B 4027, f° 6 ds IGLF : Et a en la dite ville 1 maiein heritable qui conjure les eschevins et fait faire loy des clains et des degagemenz et fait esploiz de basse justice ainssi comme il appartient); 1465 « action de libérer ce qui est en gage » (Amiens, T.E. II 309 ds BARTZSCH, p. 102); 1694 fig. dégagement de la parole (Ac.); 2. 1636 « action de libérer quelqu'un » (MONET); 3. 1680 (RICH. : Dégagement. Petit réduit dégagé et détaché de tout); 4. 1835 « action de se dégager (en gén.) » (Ac.). Dér. de dégager; suff. -ment1. Fréq. abs. littér. :126. Bbg. Archit. 1972, p. 21, 36. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 13.

dégagement [degaʒmɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1465; de dégager.
1 Action de dégager (ce qui est en gage); résultat de cette action. Dégager. || Dégagement d'effets déposés au mont-de-piété. || Le dégagement a déjà été effectué.
Fig. || Dégagement d'une parole, d'une promesse : action de tenir parole, d'accomplir la promesse, ou d'obtenir que la parole, la promesse soient rendues.
(1958). Polit. Pour un État, Fait de se libérer d'engagements contractés envers un autre État. → Désengagement. || « Le terme “dégagement” confirme la volonté du chef de l'État de sortir (…) d'une situation qui empêche la France d'assumer ses autres missions » (le Monde, 7 août 1961).
2 Action de faire sortir, de libérer (qqn ou qqch.). || Le dégagement des blessés ensevelis sous les décombres.Escr. Action de dégager le fer du fer adverse.Méd. Dans un accouchement, Ensemble des processus qui permettent le passage du fœtus au niveau du détroit inférieur et de l'orifice vulvaire.
3 Action de dégager de ce qui embarrasse, de ce qui obstrue.(Le compl. désigne une voie, un espace). || Dégagement de la voie publique. Déblaiement.(Le compl. désigne l'obstacle). || Le dégagement d'un camion renversé, d'un navire échoué.
Sports. Action de dégager la balle loin des buts. || Dégagement par les arrières, par le gardien. || Dégagement en touche (au rugby).
Ski. Mouvement d'appel en flexion, suivi d'une extension vive, au passage d'une bosse, de manière à ne pas décoller. Optracken.
1 Lorsque la bosse a un profil tel que le décollement est inévitable (…) le skieur fait alors soit un dégagement, soit un op-xacken, deux mouvements utilisés en compétition.
Jean Franco, le Ski, p. 22.
Action d'écarter les parties du corps qui risquent de heurter la barre, lors d'un saut.
4 Le fait de pouvoir passer, communiquer (dans : de dégagement). || Porte, escalier, sortie de dégagement.Ch. de fer. || Voie de dégagement : voie de garage.Autoroute, route de dégagement.
5 Par métonymie. Partie d'un appartement qui sert de passage, de communication d'une pièce à une autre. Corridor, couloir. || Cette maison manque de dégagements. || Ouvrir un dégagement en abattant une cloison. Issue.(Dans un autre lieu qu'un appartement). || Dégagement d'un théâtre.
Espace libre. || Il y a un grand dégagement devant notre maison.
Techn. || Dégagement d'un véhicule au-dessus du sol (→ Garde au sol).
6 Par ext. Action de se dégager (en parlant d'un fluide). Émanation, production, sortie. || Dégagement de gaz carbonique. || Dégagement de vapeur. || Dégagement de chaleur.Tuyau, conduite de dégagement. Échappement.
Par métaphore :
2 (…) comme le gaz sulfureux empêche le départ de la fermentation du vin dans la cuve, l'air de la Sorbonne, le gaz érudit empêchait tout dégagement de féminité (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XV, p. 148.
COMP. Contre-dégagement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dégagement — DÉGAGEMENT. s. m. Action par laquelle une chose est dégagée, l état d une chose qui est dégagée. Il se dit au propre et au figuré. Dégagement de la poitrine. Le dégagement de sa parole. [b]f♛/b] On appelle Dégagement, dans une maison, dans un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dégagement — Dégagement. s. m. v. Action par laquelle on se dégage. Le dégagement de la parole. dégagement du coeur. dégagement de la poitrine. On appelle, Dégagement, Dans une maison, dans un appartement, certaine issuë secrete qui sert à la commodité du… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Degagement — Dégagement Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Degagement — (fr., spr. Degaschmang), neben einer Reihe Zimmer ein schmaler, bes. zu verschließender Corridor mit Treppe, um unbemerkt in andere Zimmer od. Stockwerke zu gelangen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Degagement — (franz., spr. gāsch māng), Ungezwungenheit, Befreiung von einer Verbindlichkeit etc.; in der Baukunst ein Nebenraum, auch ein Nebenausgang, insbes. mit Geheimtreppe verbunden …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Degagement — (frz. spr. gasch máng), Zwanglosigkeit, Befreiung von einer Verbindlichkeit; geheimer Nebenausgang, insbes. Geheimtreppe; in der Holzschneidekunst Schärfe und Reinheit der Umrisse. Degagieren, befreien, losmachen, bes. eine vom Feinde bedrängte… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Degagement — (frz. Degaschmang), schmaler, besonders verschließbarer Gang neben einer Reihe Zimmer mit Treppe, um unbemerkt in andere Zimmer oder Stockwerke zu gelangen …   Herders Conversations-Lexikon

  • DÉGAGEMENT — s. m. Action de dégager, de se dégager ; ou L effet, le résultat de cette action. Il se dit dans plusieurs des sens du verbe Dégager, Le dégagement des effets déposés au mont de piété. Le dégagement de sa parole. Le dégagement de la voie publique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • dégagement — (dé ga je man) s. m. 1°   Action de dégager, de tirer de gage ; résultat de cette action. Au mont de piété, la somme des engagements est double de celle des dégagements.    Le dégagement d une parole, d une promesse, l action de tenir une parole …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉGAGEMENT — n. m. Action de dégager, de se dégager ou Résultat de cette action. Le dégagement des effets déposés au mont de piété. Le dégagement de la voie publique. Il signifie spécialement, en termes de Chimie, Mise en liberté sous forme gazeuse, par une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.